Le château se dressant sur Füssen

Le grand château se dresse majestueusement sur la vieille ville de Füssen. Il est un des plus importants châteaux néogothiques en Allemagne, avec une cour unique et des peintures sans égal sur ses façades.

Dans l'ancienne résidence d'été des princes-évêques d'Augsbourg se trouve la galerie avec des collections de peinture bavaroise de l'État de Bavière et la Städtische Gemäldegalerie (Galerie de peinture municipale). Impressionnants sont aussi les intérieurs, comme la grande salle d'armes avec son plafond richement sculpté avec des caissons néogothiques. Expérimentez la superbe vue depuis la tour sur la vieille ville de Füssen et sur le Forggensee au fond.

Hohes Schloss

Monastère bénédictin de Saint Mang à Füssen

Le complexe baroque de l'ancien monastère bénédictin de Saint-Mang se dresse dans toute sa splendeur sur les hautes rives du Lech.

Son histoire remonte au 8ème siècle, lorsque le saint patron de la ville, Magnus, a fondé, en tant que missionnaire, une cellule monastique dans ces lieux. L'architecte Johann Jakob Herkomer a donné au monastère, qui s'était dévéloppé de manière irrégulière, une figure enfin cohérente. Aujourd'hui, sont logés dans cet ancien couvent le Musée municipal de Füssen, la mairie et l'église paroissiale de St. Mang.

Saint Mang

Sanctuaire de pèlerinage de Saint Coloman à Schwangau

Au nord-est de Schwangau, près de la route de Hohenschwangau, éclipsée par quelques vieux arbres, dans un champ ouvert, on trouve l'église de Saint Coloman. Les montagnes de Schwangau avec les célèbres châteaux royaux de Bavière forment une grande coulisse pour le sanctuaire de Saint Coloman, qui est vénéré principalement en tant que saint patron protecteur des maladies humaines et du bétail;

On ne sait pas avec certitude quand est-ce que la première petite chapelle de Saint Coloman a été construite. Mais on sait que le sanctuaire a été dès le début objet de pèlerinages et qu'il jouissait d'une réputation répandue.

Saint Coloman

Château de Linderhof

L'activité de construction acharnée du roi Ludwig II, couronné en 1964, a débuté en 1867/68, d'abord avec la conception de ses chambres à la Residenz de Munich et avec la cérémonie d'inauguration du château de Neuschwanstein. Dès 1868, Ludwig avait développé ses premiers projets de construction pour Linderhof.

Mais ni le projet d'un palais calqué de celui de Versailles sur le fond de la vallée, ni les plans pour la construction d'un grand palais byzantin n'ont vue le jour. Au contraire, on a donné la priorité aux activités de construction de la maison de garde forestier de son père Maximilien II, qui était placée à l'époque sur l'explanade située face au château et que le prince héritier utilisait pour ses parties de chasse avec son père. Le résultat, après une longue période de construction et reconstruction, est la seule construction de palais ou de châteaux importante que le roi Ludwig II de Bavière a pu contempler de son vivant.

Château de Linderhof

Oberammergau

Il est situé dans la vallée de l'Ammer tout au long de la rivière Ammer. Oberammergau est surtout connue par les Passions qui ont lieu ici tous les dix ans, dont la dernière a eu lieu en 2010, ainsi que par ses artisans locaux ("Herrgottschnitzer") et par les maisons décorées avec la Lüftlmalerei (des fresques sur le crépis calcaire). On trouve des exemples remarquables de cette peinture baroque dans les façades de la maison forestière, et sur la Mußldomahaus et la Pilatushaus.

Oberammergau
En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.